Notre métier, construire les meilleures conditions pour le vôtre.
Vous êtes ici > Actualité syndicale > Actualité des SCIV > Hôpital du Valais

Hôpital du Valais

Résiliation de la convention collective de travail : le personnel n'avait pas besoin de cela

Le personnel de l’Hôpital du Valais (HVS) a été informé en même temps que la presse, par un communiqué du 24 juin 2016, de la résiliation de sa convention collective de travail (CCT) pour le 31 décembre 2016.

Les partenaires sociaux n’ont pu parvenir à un accord sur les modifications de certains articles souhaitées par l’HVS qui aurait pu permettre un renouvellement de la CCT actuelle. Dans le communiqué de l’HVS, on peut lire que les quatre articles faisant l’objet des négociations n’auraient en rien péjoré les conditions salariales des collaborateurs et cela nous le contestons avec vigueur. Si, selon l’HVS, il s’agissait effectivement de modifications mineures, on peut d’ailleurs légitimement se demander le pourquoi de cette résiliation…

Les articles de la discorde

Nous estimons ne pas être dans de la cosmétique mais dans des thématiques aux enjeux importants pour le personnel.

  • Introduire un taux d’activité fluctuant consiste en une flexibilité supplémentaire qui ne tient pas compte du nombre malheureusement croissant de familles monoparentales et des problèmes de gestion des enfants en bas âge.

  • La suppression de la pause payée représente une augmentation du nombre d’heures de travail pour un salaire équivalent.

  • La suppression des augmentations annuelles automatiques selon la situation financière de l’HVS ajoute un point d’incertitude sur l’octroi de cette prestation.

Il ne s’agit pas de modifications anodines comme le prétend l’HVS

Alors non, il ne s’agit pas de modifications mineures mais de propositions qui nécessitent des compensations afin que le personnel ne soit pas la principale victime de ces mesures. Il n’y a pas eu de réelles négociations sur ces articles et, dans la dernière ligne droite avant le 30 juin 2016, l’HVS a cherché à imposer sa vision sans concession, attitude inacceptable à nos yeux.

Le personnel n’avait pas besoin de subir cet épisode et de se retrouver au-devant d’une période d’incertitude, de crainte, lui qui s’investit sans compter, cela même dans un contexte de sous-dotation chronique pour garantir des soins de qualité à tous les patients de ce canton.

Une nouvelle CCT négociée en toute sérénité avec les mêmes partenaires

L’HVS semble de plus remettre en cause notre représentativité alors que nous sommes un partenaire de négociations depuis plus de 35 ans constamment en contact avec le personnel hospitalier.

Malgré ce mauvais signal donné par l’HVS consistant à résilier la convention actuelle, nous maintenons notre volonté de poursuivre les négociations afin de sortir de cette impasse momentanée.

Chaque acteur face à ses responsabilités 

En agissant comme tel, l’HVS prend le risque de provoquer un conflit majeur préjudiciable à son image. Le personnel devra se mobiliser pour réaffirmer haut et fort son attachement à une CCT, et nos députés seraient quant à eux bien inspirés de garder à l'esprit que pour offrir des soins de qualité, il faut s’en donner les moyens.