Notre métier, construire les meilleures conditions pour le vôtre.
Vous êtes ici > Actualité syndicale > Actualité des SCIV > 90 emplois jetés par la fenêtre chez EgoKiefer à Villeneuve

90 emplois jetés par la fenêtre chez EgoKiefer à Villeneuve

Le groupe AFG Arbonia Foster Holding annonce pour mi-2016 la fermeture du site de fabrication de fenêtres EgoKiefer à Villeneuve. La production sera transférée en Slovaquie.

Nouveau coup dur pour le Chablais: EgoKiefer va supprimer sa production à Villeneuve et supprimer 90 emplois

Au détour d'un communiqué de presse sur l'état de ses affaires, AFG Holding annonce la fin prochaine de la production du fabricant de fenêtres EgoKiefer à Villeneuve. En mars dernier, la même AFG annonçait que le site de Villeneuve n'était pas menacé: le sentiment de trahison et l'incompréhension dominent chez les employé(e)s de Villeneuve face à ce licenciement collectif massif et nous mettrons tout en oeuvre pour qu'EgoKiefer fasse  le maximum pour leur avenir professionnel.

La fameuse "loi du marché" impose décidément des peines de plus en plus lourdes aux employés du monde industriel suisse. Le Chablais - vaudois cette fois - paie à nouveau un lourd tribut à "l'ajustement des stratégies de production" décidé par AFG Arbonia Foster Holding, qui annonce la fermeture prochaine du site de production EgoKiefer de Villeneuve (VD). Ce qui entraînera la disparition d'environ 90 postes de travail, soit plus de la moitié de l'effectif de l'entreprise à Villeneuve.

Détail pour AFG, choc pour les employé(e)s

La nouvelle, qui bouleverse une centaine d'employé(e)s et leurs familles, n'a pas fait l'objet d'un communiqué spécifique de la part d'AFG, Elle n'occupe même qu'un bref paragraphe dans un très long communiqué intitulé "L'environnement de marché durablement difficile demande des mesures stratégiques, opérationnelles et financières pour repositionner le groupe AFG". On y apprend que "La production de fenêtres PVC du site de Villeneuve doit également être transférée mi-2016 vers Pravenec, avant la fermeture du site courant 2016. Cette mesure planifiée entraînera la suppression d'environ 90 emplois supplémentaires en 2016." Qu'en termes délicats ces choses-là sont dites.

Une vaste stratégie de délocalisation

Si AFG va "également" fermer Villeneuve, c'est que la holding poursuit une vaste délocalisation déjà en cours, décidée bien avant la suppression du taux plancher par la Banque nationale. La division "Enveloppe du bâtiment" a ainsi vu la production de fenêtres PVC sise à Altstätten (SG) déjà déménager en Slovaquie. La production de Villeneuve l'y rejoindra, contrairement à ce qu'avait affirmé AFG encore en mars dernier en déclarant que le site de Villeneuve n'était pas menacé. Vérité d'un jour...

Le site de production d'Altstätten, qui produit encore des fenêtres bois et bois-aluminium, est d'ailleurs lui aussi appelé à perdre massivement de sa substance: AFG annonce la probable transfert de cette production vers une société récemment acquise par AFG en Allemagne, suppression de 160 nouveaux emplois à la clé. 

AFG doit assumer les conséquences de sa décision

La holding AFG clame dans son Code de conduite qu'elle "favorise le dialogue entre les collaborateurs et l'entreprise et prône un partenariat social dynamique avec les collaborateurs et leurs représentants", après s'être affirmée "consciente de ses responsabilités sociales à l'égard de ses collaborateurs". Les mois à venir vont mettre AFG face à ses affirmations et lui permettre de prouver que celles-ci ne sont pas que de belles paroles qui font si bien dans un Code de conduite.

Ne nous leurrons pas, le rapport de force entre le monde économique et les syndicats rend plus qu'improbable tout revirement d'AFG sur sa décision de supprimer le production de fenêtres PVC à Villeneuve. Reste qu'une telle suppression massive de postes de travail ne va heureusement pas sans son lot d'obligations pour AFG, nous y veillerons de près, reste qu'EgoKiefer Villeneuve est soumis à la Convention collective de travail du Second-oeuvre romand (SOR). Avec notre partenaire Syna et les autres syndicats signataires, nous allons immédiatement agir pour garantir aux employé(e)s touché(e)s les meilleures chances de rebondir.