Notre métier, construire les meilleures conditions pour le vôtre.
Vous êtes ici > Communiqué(s) de presse > Prise de position sur les votations fédérales du 25 novembre 2018

Prise de position sur les votations fédérales du 25 novembre 2018

Le comité cantonal des SCIV, réuni ce mardi 30 octobre 2018 à Sion, recommande un non à la base légale pour la surveillance des assurés et également un non à l’initiative pour l’autodétermination. Il n’a pas pris position sur l’initiative pour les vaches à cornes. Par ailleurs, il soutient 4 candidats à la Constituante.

Non à la surveillance des assurés

Il faut clairement lutter contre les abus aux assurances. Mais les SCIV sont d’avis que les modifications de la loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales (LPGA) pour la surveillance des assurés vont bien au-delà du but visé. Une surveillance sans approbation par un juge va à l’encontre du principe de proportionnalité et de l’état de droit. Les détectives privés peuvent ainsi obtenir plus de compétences que la police ou le service de renseignement. Il ne faut pas privatiser des tâches qui doivent continuer à faire partie du monopole de la puissance publique. Il faut protéger nos droits fondamentaux. Ce n’est qu’en glissant un non dans l’urne le 25 novembre que le Parlement sera tenu d’exiger une approbation par le juge pour la surveillance des assurés.

Non à l’initiative pour l’autodétermination

L’initiative met en danger non seulement l’économie suisse ouverte et interdépendante sur le plan international mais aussi de nombreux emplois. Il en découlerait de grandes incertitudes juridiques concernant les futurs accords de libre-échange et des réglementations de la protection des travailleurs existant dans la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) et dans les conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) en particulier pourraient être remises en cause. Dès lors pour les représentants des travailleurs, l’initiative pour l’autodétermination doit être catégoriquement rejetée.

Elections cantonales à la Constituante

Les SCIV défendent des valeurs qui lui sont chères, à savoir une plus grande justice sociale, l’humain au centre de la société et un partenariat intelligent et constructif avec le monde patronal. Dans le cadre des élections cantonales à la Constituante le 25 novembre 2018, les SCIV souhaitent vivement que ses idéaux soient débattus et davantage mis en valeur. Dans ce sens, les SCIV soutiennent 4 candidats - œuvrant ou ayant œuvré au sein de ses structures – prêts à s’engager et à défendre les intérêts des travailleuses et travailleurs et de leurs familles.

  • Madame Carole Furrer, présidente cantonale des SCIV, district de Sion, liste N° 3

  • Monsieur Nicolas Mettan, ancien président cantonal des SCIV, district de St-Maurice, liste N° 6

  • Monsieur Roland Carrupt, président régional des SCIV, district de Martigny, liste N° 3

  • Monsieur Eric Vouardoux, membre du comité cantonal des SCIV, district de Sierre, liste N° 2.