Notre métier, construire les meilleures conditions pour le vôtre.
Vous êtes ici > Communiqué(s) de presse > Prévoyance vieillesse 2020

Prévoyance vieillesse 2020

Un OUI pour atteindre les buts les plus importants

Le comité cantonal des Syndicats Chrétiens du Valais (SCIV) se prononce en faveur de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 qui garantit le maintien des rentes, le financement de la prévoyance vieillesse jusqu’en 2030, et cela moyennant une flexibilisation de la retraite. Elle prévoit de plus des améliorations pour les personnes travaillant à temps partiel et les chômeurs âgés.

 

Un projet de loi adopté au forceps

Au terme d’un suspens qui a tenu le Parlement en haleine, le projet de loi a finalement été approuvé. La coalition PLR et UDC ainsi que les représentants des organisations patronales ont essayé jusqu’à la fin, par dogmatisme, de faire couler le projet préférant privilégier absolument le renforcement de la prévoyance individuelle par le 2e pilier plutôt que pour une AVS distributive et solidaire. Malgré cette fraude, les rentes seront tout de même améliorées.

Des opposants qui sortent du bois

Dans le camp des opposants se trouvent également des organisations jugeant inacceptable l’élévation de l’âge de la retraite des femmes. Celles-ci paieront certes un lourd tribut mais, selon nous, cet argument n’est pas suffisant pour remettre en cause cette réforme dans la mesure où l’ensemble du paquet apporte des améliorations pour les femmes, notamment avec le supplément AVS et une meilleure couverture en matière LPP pour les bas revenus et pour les personnes travaillant à temps partiel.

Une mesure utile en cas de perte d’emploi

De plus, dès l’âge de 58 ans, en cas de perte d’emploi, on pourra désormais rester assuré dans sa caisse de pension, contrairement à aujourd’hui. A l’avenir, même si on ne peut retrouver un emploi et, par voie de conséquence, plus cotiser à une caisse de pension, on aura enfin droit à une rente de sa caisse de pension.

Un projet équilibré qui doit être soutenu

Nous estimons que le projet est équilibré, qu’il doit être soutenu même si nous aurions préféré un meilleur financement garantissant une pérennité à plus long terme. Un échec de ce paquet serait inévitablement interprété comme une victoire de la droite qui ne manquerait pas de revenir sur le supplément AVS et sur l’élévation de la retraite à 67 ans.

Les SCIV soutiennent sans réserve ce projet de loi Prévoyance vieillesse 2020 impératif pour garantir la pérennité de notre prévoyance professionnelle. Cette réforme est un ensemble de mesures favorables aux travailleurs qui découle de revendications syndicales obtenues au forceps. Un refus accroîtrait la pression financière et serait la porte ouverte à des démantèlements de prestations.